La Surface d’Entraînement

Que ce soit pour les compétitions de trail, de piste, de route ou tout simplement pour garder la forme, il est très important de varier ses surfaces d’entraînements.

Déjà le simple fait de varier les types de séances et le terrain rendra la séance plus intéressante. Ensuite, il est important de prendre en compte les chocs et les traumatismes que peuvent ressentir les muscles et les articulations à force de trop tapper dans le dur. Privilégiez les surfaces dites “douces” comme le gazon, la pelouse, les sentiers boisés et les champs de cannes pour travailler l’endurance et les fractionnées longues.

Le travail sur piste prend toute son importance lorsqu’il s’agit de travailler sa vitesse ou VMA (vitesse maximale aerobie); outil puissant si vous recherchez une notion de performance dans vos entraînements.

On remarque que l’asphalte est trop souvent sous-utilisé lorqu’on entend les athlètes dire qu’ils ne trouvent pas de temps pour aller à la gym ou se déplacer pour aller au stade ou en nature et du coup ils ne s’entraînent pas, alors qu’un immense terrain de jeu débute devant la porte même de leur maison.

Attention toute fois à ne pas abuser de cette surface dites “dure” qui est à la cause de beaucoup de problèmes d’usure articulaires.

-Xavier Verny

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *